Eh bien ça commencé par un sacré quiproquo : une dame a appelé pour annuler sa présence à l'atelier car elle avait raté son bus. Cette dame devait donc venir de loin... Au passage je salue sa civilité qui lui fait téléphoner pour s'excuser de son absence

  Lorsque j'arrive 5 minutes à l'avance l'employé de la bibliothèque me dit :

 -- L'atelier est annulé, l'écrivain a raté son bus.

-- Ben  heu... l'écrivain c'est moi.

Bon du coup ça téléphone dans tous les sens et après moult interlocuteurs interloqués de me savoir bel et bien dans les lieux ( qui plus est ponctuelle) on arrive à éclaircir le mystère. Une employée a cru que la dame qui s'excusait c'était moi et, du coup, elle a tenu à informer tous les participants que c'était annulé.

Bon, cette personne ne me connait pas, parce lorsque je m'engage, j'arrive à pied à cheval ou en voiture ( le plus souvent en voiture) voire en stop,  à la limite en retard : mais je me bouge le cul pour honorer mon rendez-vous... Il y avait quand même une personne qui est arrivée en même que moi. On a fait l'atelier à deux, enfin à trois car j'ai aussi pris en otage une personne de la médiathèque :-). Certes, je suis un peu bornée, mais j'aime bien faire les choses prévues.