29 août 2011

"Au sujet de "Catalan Psycho" ... Une histoire immorale et irrespectueuse :-)

Bien souvent, lors des salons, je me retrouve à "vendre"  mes livres. Depuis 3 ans, je ne sais jamais trop quoi dire à propos de Ctatlan Psycho en raisons de certains passages  qui, je le sais, peuvent choquer les âmes sensibles ou ceux qui ne connaissent pas le second ( voire troisième ou quatrième) degré.

A collioure, comme une dame d'un certain âge posait lamain sur mon bouquin en fronçant les sourcils, j'ai jugé opportun de la prévenir : " cette hisoire est immorale et irrespecueuse". La dame a illico dégainé son porte monnaie ! Comme quoi...  J'ai donc continué de résumer ainsi cette histoire et ainsi les ventes de Catalan Psycho ont devancé celles de Céret Noir.  Gil Graff est donc un auteur irrespectueux...  J'assume.

Posté par Gil Graff à 14:58 - Commentaires [2] - Permalien [#]


20 août 2011

festival un livre à la mer à Collioure

Le 27 et 28 aout, week end à Collioure !

Une agréable façon de cloturer l'été.

Je serai sur le stand des éditions Mare Nostrum et je me réjouis déjà de papoter avec quelques uns de mes lecteurs qui m'ont donné rendez- vous via ma page face book.  C'est ce que j'aime le plus dans ce genre de manifestation, pouvoir discuter de mes histoires en live. Je me fais parfois "gronder" pour certains passages, mais cela reste toujours sympathique et au final, je suis "pardonnée".

Posté par Gil Graff à 07:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

22 juillet 2011

23/07/211 - FONT-ROMEU : festival du livre "Altitudes"

Samedi 23 juillet 2011, je suis au Festival du Livre "Altitudes" à Font-Romeu.
J'espère que je vais pas m'y faire chier... Qui viendra me distraire ? 

Posté par Gil Graff à 23:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

27 juin 2011

Frontignan ce dimanche

De belles rencontres à Frontignan... Ce festival est toujours un agréable moment.

Posté par Gil Graff à 00:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 juin 2011

25/06/2011 Gil Graff à la San Jordi de Perpignan

Gil Graff occupera le stand des Editions Mare Nostrum le samedi 25 juin 2011 à la San Jordi de Perpignan, Quai Vauban de 10h à 17h. Elle vous y attend avec un grand sourire et peut-être une jolie dédicace si vous l'inspirez. Elle présentera ses deux derniers romans : Catalan Psycho et Céret Noir.

Posté par Gil Graff à 18:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,


04 mai 2011

Le FESTIVAL du POLAR à PERPIGNAN - 2e édition

SANG & NOIR - 13, 14 et 15 mai 2011 au Couvent des Minimes :
Débats, dédicaces, MURDER PARTY, Concerts, Films autour d'Auteurs Français et CATALANS

Cinéaste invité : Bertrand Tavernier

Auteurs et écrivains :
DOA, Marcus Malte, Andreu Martin, David S. Khara, Sophie Loubière, François Darnaudet, Laurent Fétis, Gil Graff, Jérôme Leroy, Marie Vindy, Agusti Yehi, Ramon Usall, Alexis Aubenque, Philippe Ward, Daniel Hernandez, Franck Membribe, Jordi Pijoan-Lopez...

Renseignements : 04 68 51 17 50 ou sur www.festivalsangetnoir.com

Affiche_festival_polar2

Posté par Gil Graff à 23:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

01 mars 2011

Céret Noir

Quand on perd une dent, l'usage veut qu'on la dépose dans un coffret ou sous son oreiller afin que la petite souris vienne en catimini l'échanger contre une pièce. Peut-être aurait-il mieux valu que Samuel, voyageur sans bagages, s'abstienne de perpétuer la tradition lorsqu'il dormait à la belle étoile, à Céret, sous le pont du Diable...

Dans ce nouveau roman, Gil Graff se laisse aller au romantisme, certes sombre, et explore le pouvoir de l'écriture qui, les soirs de grisaille, brouille les contours du réel pour qu'advienne le surnaturel.

ceretnoir196

ISBN : 9782363910011
Sortie en : mars 2011
Editions : Mare Nostrum

Posté par Gil Graff à 15:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

01 janvier 2008

Catalan Psycho

13 Août 2007

Le moteur cala, tous les voyants étaient au rouge. Elle s’était dit avec un début de panique au ventre : au prochain patelin, je m’arrête… A croire que l’auto, dans un ultime effort, l’avait décrété elle aussi. Le mot « arrêter », dans sa jolie tête de poupée bien roulée, avait une tout autre signification que « stopper» dans le sens d’une simple halte…Je m’arrête, ça voulait dire : je ne vais pas plus loin, je reste.
En fait, elle s’était trompée dans son itinéraire.
Depuis quelques kilomètres les panneaux sur la route n’étaient pas ceux qu’elle attendait, elle avait dû se fourvoyer à un embranchement. Etrangère à la région, donc dépourvue de repère, elle n’était pas non plus dotée de ce fameux sens de l’orientation pour se diriger à l’instinct. Mais elle avait d’autres talents…
Elle s’était égarée encore un peu plus en empruntant une traverse qui, espérait-elle, la ramènerait vers la zone artisanale où, le cerveau d’un coup embrumé par la lassitude de la conduite, elle s’était fourvoyée.
La voie n’indiquait nul endroit, au contraire de ce qu’elle avait imaginé, elle s’enfonçait sans fin dans la campagne. Il ne lui avait pas été permis d’effectuer un demi-tour car les étroits bas-côtés étaient longés de profonds fossés.
Aux clignotements de certains voyants du tableau de bord, elle avait réalisé que la voiture donnait des alarmes de faiblesse. Il lui semblait pourtant ne pas être trop éloignée de Thuir, sa cible depuis des centaines de kilomètres. Elle avait enfin aperçu un panneau annonçant un village, ou au moins un lieu-dit : El forat dels innocents. La voiture s’était signalée définitivement à bout de force juste à ce moment-là.
Gare à vous les peigne-culs !
Elle tourna la clé de contact, décidant de remiser le véhicule à l’endroit exact où les voyants avaient donné l’alerte, sur le parking de l’église.
C’était le plein été, une saison qui la mettait à son avantage puisqu’elle pouvait se promener à demi-nue. Elle portait une courte robe légère, dont la fluidité et la semi-transparence du tissu imprimé la vêtait sans vraiment l’habiller.
Elle considéra le décorum du bled. L’église modeste dont les portes étaient fermées, la placette, le bar-épicerie jouxtant une devanture défraîchie qui annonçait « pains et pâtisseries».
Sous le gros figuier qui ombrageait le bitume, une cabine téléphonique vétuste, dépourvue de porte, semblait une guérite abandonnée, chien ou chat, un animal somnolait à l’intérieur.
« Voyons voir, comment je m’appelle à El forat dels innocents », se dit-elle en tapotant le volant humide de la moiteur de ses mains, ce faisant elle admira ses 8 ongles joliment vernis. Eliane ? A tous les coups les pégreleux transformeront ça en Lili…


CatalanPsycho

ISBN : 9782361330095
Sortie : 2008
Editions : Mare Nostrum

Posté par Gil Graff à 15:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

11 juin 2005

Chronodrome

- Mais c'est incroyable cette incrédulité dont tu fais montre. Pourquoi es-tu prête à me suivre alors ?

- Je te l'ai dit, ce qui m'importe, c'est de partir de Villonne. Si tu me proposais Tombouctou, je n'y verrais aucun inconvénient, je m'inquiéterais juste de savoir si on aurait assez d'essence. Tes histoires de Chronodrome, je ne peux pas y croire, ça va à l'encontre de mes idées. Si je te disais que j'ai refusé toute notion d'études à cause de ce principe même : à quoi bon remplir une cervelle puisqu'elle finira par pourrir, comme le reste. N'importe quel cédérom est plus immortel que moi, je n'aime pas les efforts vains. Et toi tu viens me parler de voyages dans le temps et de messages subliminaux, je trouve que les humains sont à dégueuler, à la limite de savoir que l'humanité va perdurer encore cinquante mille ans ans, ça me fout en l'air, il est où le temps béni ou il n'y aura plus rien ni personne pour foutre la merde !

- Derrière nous, loin très loin.

- Ben moi, c'est par-là que je voudrais aller ! Je me fous du futur s'il est fait à partir de notre présent !

- Donc, je te casse les pieds...

chrono_cbe

ISBN : 9782361330095
Sortie en : juin 2005
Editions : Cap Béar

Posté par Gil Graff à 15:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,