29 août 2012

Lorsque j’étais môme j’aimais les vieilles poupées chauves et les nounours énuclées, j’étais la pasionaria des éclopés. Alors un

Lorsque j’étais môme j’aimais les vieilles poupées chauves et les nounours énuclées, j’étais la pasionaria des éclopés. Alors un jour en 2002 j’ai écris « Chronodrome / requiem pour une racaille » juste après « Concerto pour l’abattoir ».

 

Ultima Necat, la petite sœur des éditions Mare Nostrum vient de rééditer « Chronodrome » qui porte désormais le sous titre « Requiem pour une racaille ». Il est estampillé : thriller uchronique  et classé « roman noir ». Beaucoup d’appellations pour se démarquer de la niche « polar » dans laquelle je ne me reconnaissais pas.

Jérôme Leroy : «  Le Bloc », auteur Gallimard ( entre autres) de La Série Noire m’a concocté un avant propos dont je ne suis pas peu fière.  

Je ne renie ni « Catalan psycho » ni « Céret noir » qui étaient des commandes de Mare Nostrum mais je porte une affection particulière pour mes anciens écrits, du temps où j’écrivais sans penser sérieusement à être publiée.

Je suis définitivement un auteur hybride qui flirte à la limite des genres mais  je ne sais pas faire ni imaginer autrement. Je ne serai jamais riche m’a-t-on dit. Il paraît que pour faire des sous, il faut une continuité dans ses publications et le top du top, avoir des personnages récurrents afin que le lecteur se sente peu à peu en famille. J’aime que mes personnages meurent. Ils sont à moi, j’en fais ce que je veux.

Bref, Ultima Necat, vient de rééditer « CHRONODROME ».

* Ultima Necat : la dernière tue. Autrefois sous la cadran des horloges et plus souvent sur les cadrans solaires  il y avait inscrit "vulnerant omnes, ultima necat" : toutes blessent la dernière tue...

Florence Moreau, fille d'horloger et gérante des éditions Ultima Necat a eu une réminiscence opportune...

 


23 juillet 2012

Joacasino le festival "Sang et Noir".... Font Romeu et le festival "altitude".... et la frontière qui brûle...

Si les auteurs (dont moi) sont enthousiastes lors de ces rencontres ce n'est pas toujours la ruée du public. Crise économique, la météo ( ça caillait grave en montagne), l'arrivée du tour de france... Enfin, tout ça n'est pas bien grave et au moins on a le temps de papoter.  Depuis que "Catalan Psycho" est orné d'un bandeau annonçant "immoral et irrespectueux" je vois les ventes perdurer (il est sorti en 2008) et même dépasser "Céret Noir", comme quoi...

Les incendies font rages dans mon Sud et ça, c'est grave. Je suis une fumeuse et j'empeste mon véhicule au mépris des vitres qui jaunissent mais je ne jette JAMAIS mon mégot par la fenêtre de la voiture et j'ai envie de foutre des baffes lorsque j'en vois le faire ! Bon, pas de quoi en faire un bouquin, encore que :-)

D'ici quelques semaines, après moult péripéties,  la réédition de "chronodrome" qui portera désormais comme sous-titre "Requiem pour une racaille"...

A Bientôt....

 

19 avril 2012

san Jordi samedi peut être encore sous la pluie....

Ce samadi c'est la San Jordi. L'année dernière il pleuvait et la manifestation sur le quai Vauban avait été annulée.

Cette année le Chronodrome nouveau ne sera pas sur l'étal car on n'en finit plus de le "faire beau" avant de le lancer sous presse...

 Je serai tout de même sur le stand des éditions Mare Nostrum afin de continuer à faire connaitre "Céret Noir" ( il y en a presque plus) et "Catalan Psycho" orné de son bandeau rouge qui annonce désormais la couleur :  "immoral et irrespectueux" :-) je regrette de ne pas pu avoir ajouter faute de place  "et jubilatoire" !

A bientôt....

 

Posté par Gil Graff à 16:16 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

11 juin 2005

Chronodrome

- Mais c'est incroyable cette incrédulité dont tu fais montre. Pourquoi es-tu prête à me suivre alors ?

- Je te l'ai dit, ce qui m'importe, c'est de partir de Villonne. Si tu me proposais Tombouctou, je n'y verrais aucun inconvénient, je m'inquiéterais juste de savoir si on aurait assez d'essence. Tes histoires de Chronodrome, je ne peux pas y croire, ça va à l'encontre de mes idées. Si je te disais que j'ai refusé toute notion d'études à cause de ce principe même : à quoi bon remplir une cervelle puisqu'elle finira par pourrir, comme le reste. N'importe quel cédérom est plus immortel que moi, je n'aime pas les efforts vains. Et toi tu viens me parler de voyages dans le temps et de messages subliminaux, je trouve que les humains sont à dégueuler, à la limite de savoir que l'humanité va perdurer encore cinquante mille ans ans, ça me fout en l'air, il est où le temps béni ou il n'y aura plus rien ni personne pour foutre la merde !

- Derrière nous, loin très loin.

- Ben moi, c'est par-là que je voudrais aller ! Je me fous du futur s'il est fait à partir de notre présent !

- Donc, je te casse les pieds...

chrono_cbe

ISBN : 9782361330095
Sortie en : juin 2005
Editions : Cap Béar

Posté par Gil Graff à 15:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,