Dernièrement les petites lumières ont brillé au-dessus des réfrigérateurs (ceux qui connaissent Rémo Valdi, comprendront).

J’espère qu’ils ont trouvé un truc sympa après la vie. Je me demande à quoi leur aura servi d’aimer lire, d’aimer les gens, d’aimer la vie.

Bonne route Sylvio…

Michel, toi, tu es certainement déjà loin…

A+ les gars.